Santé

  • ADAV33 - Atelier santé Gens du voyage
    Atelier autour de la santé - Antenne de Langon en partenariat avec Art Rom

Contexte

Estimés à 400 000 personnes en France, les Gens du Voyage sont pourtant un des publics les plus à l’écart de la prévention et des soins. Leur espérance de vie est estimée de quinze années inférieure à la moyenne nationale. 

En cause, un accès difficile aux soins pour différentes raisons :

  • l'itinérance,
  • les mauvais conditions d'habitat,
  • le travail indépendant et fluctuant,
  • et le fort taux d’illettrisme, autant de freins à leur insertion dans le système de protection sociale.

Ce jour, il n'existe pas de politiques de santé concernant spécialement les Gens du Voyage. Ce public est abordé par le prisme des politiques de lutte contre la pauvreté ou des aires d’accueil et de l’habitat. Les Gens du Voyage ont pourtant été identifiés comme prioritaires dans le cadre de plusieurs Programmes Régionaux d’Accès à la Prévention et aux Soins (PRAPS).

Bien que la Couverture Maladie Universelle (CMU) ait représenté un grand progrès dans l'accès aux soins des populations précaires, la santé des Gens du Voyage se caractérise par :

  • une mortalité prématurée
  • une morbidité plus élevée que la moyenne nationale,
  • la prégnance de certaines pathologies - maladies cardio-vasculaires, diabète - et l’existence de pathologies liées aux conditions de vie et de travail - saturnisme, cancers, accidents du travail. Les risques pour la santé des enfants et la périnatalité sont aussi plus élevés pour les Gens du Voyage.

De plus, la lourdeur des démarches administratives et le recours préférentiel aux services d’urgence par les Gens du Voyage sont des freins à un suivi médical efficace.

Notre action

Dans ce cadre, une approche globale de prévention sanitaire et sociale est faite au quotidien par les intervenants sociaux de l’ADAV33 car les difficultés de santé sont un frein majeur à l’inclusion sociale et à l’insertion professionnelle.

L’accès aux droits sociaux est une priorité pour se soigner et, aujourd’hui, les dispositifs tels que la CMU ou l’aide à la mutualisation nous permettent d’accompagner les familles dans l’accès aux soins.

Garantir l’accès aux soins ne suffit pas : une approche de prévention globale est indispensable afin d’essayer d’influer sur les comportements des familles et de prévenir les risques liés à leurs conditions de vie ou bien l’exercice de leur activité professionnelle.

Des cafés-prévention et des ateliers autour de la santé et du bien être sont régulièrement mis en place sur le département que ce soit sur les aires d’accueils, dans les locaux des antennes ADAV33 ou bien en partenariat avec d’autres structures telles que les Centres sociaux ou les MDSI. A ces temps de prévention, sont systématiquement associés des professionnels de prévention ou praticiens de la santé.

Un groupe santé citoyenneté composé de professionnels de l’ADAV33 travaille spécifiquement sur ces questions : il est chargé d’élaborer des actions de prévention santé en cohérence avec le projet de service de l’association.

Les principaux partenaires

Banque alimentaire de la Gironde, Ireps Aquitaine, CARSAT, ANPAA, Resaida, les hôpitaux, les médecins et les personnels médicaux et paramédicaux.

Contact

Courriel : association.siege@adav33.fr , antenne.sudgironde@adav33.fr et antenne.libourne@adav33.fr